NEW - Étude cosmétique & réseaux sociaux : tendances 2024

Expertise
Élections européennes 2024 sur les réseaux sociaux

Marie Guyomarc’h
PR & content manager

@MarieGuyomarch3

Dernière ligne droite avant les élections européennes 2024. Sur les réseaux sociaux, internautes et candidats se mobilisent, propulsant le sujet sur le devant de la scène.

À quelques jours du scrutin, Hamama Naili, consultante en veille et réputation chez Antidox dévoile les enseignements de ce moment politique à l’aide des données réseaux sociaux de Visibrain.

Le baromètre européen 2024 publié par ViaVoice sur les Français et l’Union européenne a révélé un certain pessimisme quant à la position de l’UE sur la scène internationale et à la situation économique européenne. De plus, le sondage réalisé en mai 2024 par ViaVoice montre que ces élections peinent à mobiliser les Français, avec seulement 49 % des personnes se déclarant intéressées par le scrutin. Il est également notable que les 35-49 ans soient les moins intéressés, avec 57 % exprimant un désintérêt, suivis des 25-34 ans à 50 %.

Méthodologie : analyse effectuée entre le 1ᵉʳ mai et le 31 mai sur X/Twitter, Facebook, Instagram, LinkedIn, TikTok, YouTube et Threads.

Européennes 2024 : plus de 6,7 millions messages publiés en ligne durant le mois de mai

timeline

  • En mai 2024, plus de 6,7 millions de messages ont été publiés en ligne, marquant une hausse de 42 % par rapport au mois d’avril. Cette intensification de l’activité sur les réseaux sociaux est particulièrement significative à l’approche des élections.

  • À titre de comparaison, c’est 3 fois plus que pour les élections de 2019

  • L’émergence de LinkedIn et de TikTok est un constat dans l’analyse des nouveaux terrains d’échanges pour ces européennes 2024

  • Un pic d’activité enregistré le 28 mai, comptabilisant plus de 405 601 messages, au lendemain du débat diffusé sur BFMTV.

Une forte présence du président de la République et des sujets liés à la souveraineté nationale sur X/Twitter

Sur le réseau social d’Elon Musk, X/Twitter, la présence du président de la République, Emmanuel Macron, est particulièrement marquante au cours du mois de mai. En effet, plus de 57 443 mentions concernent directement le chef de l’État. La majorité de ces mentions prennent la forme d’attaques ciblant le bilan de son mandat et ses propositions pour les élections européennes à venir.

Les sujets les plus discutés comprennent les prises de position du président Macron sur la guerre en Ukraine et sa défense de la souveraineté européenne. Ces discussions, souvent intenses, reflètent la polarisation de l’opinion publique quant aux sujets européens. L’appel du président à un débat avec Marine Le Pen a également suscité de nombreuses réactions, augmentant ainsi sa visibilité sur le réseau social.

tweets

La perspective d’un Frexit s’invite de nouveau dans la campagne sur X/Twitter

Cette année encore, la perspective d’un Frexit s’invite dans la campagne électorale, attisant les débats et les passions sur X/Twitter. Au cours du mois de mai, pas moins de 45 817 mentions ont été publiées à ce sujet par 8 687 utilisateurs, témoignant de l’intérêt soutenu pour cette thématique.

Les discussions autour du Frexit sont largement alimentées par François Asselineau, tête de liste de l’Union populaire républicaine (UPR), ainsi que par ses nombreux sympathisants. Asselineau, fervent défenseur de la sortie de la France de l’Union européenne, utilise activement les réseaux sociaux pour promouvoir ses idées et mobiliser ses partisans. Ses publications et interventions en ligne suscitent d’importants engagements (53 millions d’impressions).

Jordan Bardella sous le feu des critiques sur X/Twitter en mai

Jordan Bardella, tête de liste du Rassemblement national (RN), a été l’objet de 42 425 mentions au cours du mois de mai. Les publications les plus engageantes autour de sa candidature sont souvent critiques, reflétant les tensions et les débats intenses suscités par ses positions politiques.

Parmi les voix les plus actives, le compte “Detox-Infos”, qui se présente comme un militant anti-extrême droite, s’emploie à déconstruire les arguments de Jordan Bardella. Ses publications génèrent de nombreux partages et commentaires, alimentant une discussion fervente sur les assertions du candidat.

Jean Messiha et Florian Philippot, figures connues du paysage politique français et anciens membres du Rassemblement national, expriment également des critiques à l’encontre de Bardella. Ils regrettent ce qu’ils perçoivent comme un dévoiement de la ligne idéologique passée du RN, pointant des divergences avec l’héritage et les positions traditionnelles du parti.

En outre, des personnalités politiques telles que Nathalie Loiseau participent activement à ces discussions. S’appuyant sur un article de Challenges intitulé “Irréaliste, inefficace et fallacieux : dix économistes alertent sur le projet de Jordan Bardella et du RN”, Loiseau critique vigoureusement les propositions économiques du candidat.

Les discours autour de l’importance du vote et de l’élection en pleine effervescence sur Instagram

Sur Instagram, les discussions autour de l’importance du vote et des élections européennes sont particulièrement présentes ce mois-ci. Les publications les plus engageantes proviennent principalement de comptes médiatiques avec une forte dimension pédagogique.

Le post le plus engageant est un carrousel de Hugo Décrypte en collaboration avec le Parlement européen qui explique son rôle. Il a suscité 38 618 engagements. Suivie d’une vidéo explicative du Monde sur la gouvernance européenne, visant à créer des politiques communes entre les États membres, générant 12 635 engagements.

Courrier international a également contribué au débat avec une vidéo de décryptage hypothétique sur le scénario “si un quart du Parlement européen était aux mains de l’extrême droite”, accumulant 8 347 engagements.

Enfin, la publication du compte “On est prêt”, une association française dédiée à sensibiliser et à mobiliser sur les enjeux environnementaux et sociaux, a rappelé l’importance de s’inscrire sur les listes électorales, soulignant les enjeux cruciaux de ces élections, avec 2 745 engagements. Le compte “On est prêt” a été particulièrement actif au cours du mois de mai, publiant 23 publications sur le sujet des élections européennes, soutenues par le hashtag #VoteTonEurope. Cette mobilisation souligne l’engagement des jeunes et des associations dans la promotion de la participation électorale et la sensibilisation aux enjeux européens.

instagram

Les débats environnementaux et démocratiques dominent les discussions sur LinkedIn en mai

Sur LinkedIn, les sujets générant le plus d’engagements ce mois-ci abordent principalement les questions environnementales. En parallèle, les discours sur l’importance du vote, de la démocratie et des enjeux européens sont également très visibles. Des institutions comme le Sénat, le ministère des Affaires étrangères français et la page Parlement 2024, en collaboration avec la série éponyme, se mobilisent pour inciter les jeunes à voter.

Cependant, les questions environnementales occupent une place tout aussi significative dans les discussions. Les pages du parti Écologie positive et territoire, avec 84 publications, et du parti animaliste, avec 63 publications, se sont montrées particulièrement prolifiques durant le mois de mai.

linkedin

Les associations françaises de défense des animaux, comme L214, et celles promouvant des initiatives écologiques innovantes, comme Merci les algues, contribuent également aux débats sur LinkedIn. Elles attirent l’attention sur leurs causes respectives, suscitant des discussions et des engagements importants autour de la protection animale et des solutions environnementales.

De plus, des fédérations professionnelles telles que la Fédération de l’Hospitalisation Privée (FHP), la Fédération Française du Bâtiment (FFB), et le Conseil national des barreaux (CNB) prennent ainsi la parole sur LinkedIn pour mettre en avant leurs propositions et préoccupations. Leurs interventions soulignent l’importance de prendre en compte les perspectives sectorielles dans les débats politiques et environnementaux.

Ces diverses contributions montrent comment LinkedIn sert de plateforme pour des discussions approfondies et engagées sur des sujets cruciaux. La convergence des discours sur l’environnement, la démocratie et les enjeux européens reflète l’importance de ces thèmes pour les professionnels et les citoyens actifs sur cette plateforme.

Les débats politiques animés par l’extrême droite et les militants écologistes dominent Facebook en mai

Les députés du Rassemblement National, tels qu’Edwige Diaz, Sébastien Chenu, Julie Lechanteux et Laurent Jacobelli, utilisent activement la plateforme pour promouvoir leur liste et leur programme. Ils appellent à une dissolution de l’Assemblée nationale en cas de victoire, cherchant ainsi à mettre un terme à la politique d’Emmanuel Macron. Leurs publications, souvent virulentes et mobilisatrices, génèrent de nombreuses interactions et partages parmi leurs partisans. Ces élections européennes sont également utilisées par le RN pour servir leurs ambitions nationales, en orientant le débat vers des enjeux de politique intérieure et en renforçant leur position sur la scène politique française.

facebook

En parallèle, la députée européenne et tête de liste d’Europe Écologie Les Verts (EELV), Marie Toussaint, ainsi que la page officielle de son parti, ont fortement investi ce réseau social avec plus de 48 publications ce mois-ci. Leurs posts mettent en avant des propositions écologistes, attirant l’attention sur les enjeux environnementaux et mobilisant leur base de soutien.

L’association Anticor, engagée contre la corruption et pour l’éthique en politique, utilise le hashtag #AnticorPropose pour présenter ses propositions. Avec 8 publications ce mois-ci, Anticor a suscité plus de 700 engagements, soulignant l’intérêt des utilisateurs de Facebook pour les questions de transparence et d’intégrité en politique.

anticor

TikTok s’impose comme une nouvelle plateforme de campagne pour les élections européennes, dépassant Facebook en termes de publications

Pour ses premières élections européennes, TikTok fait une entrée remarquée sur la scène politique. Les partis Reconquête et le Rassemblement National (RN) semblent avoir rapidement conquis ce nouveau terrain.

Les contenus vidéos dominent la plateforme, se distinguant par l’absence de commentaires ou d’analyses approfondies. Le compte militant “Soutien RN” est particulièrement influent, publiant régulièrement des extraits d’interviews et de débats mettant en lumière les candidats du RN. Ces vidéos mettent en avant les talents oratoires des candidats et leurs petites phrases politiques chocs, capturant ainsi l’attention des utilisateurs de TikTok.

En utilisant de courts formats percutants, les militants du RN parviennent à maximiser leur visibilité et à engager un large public. Le succès de ces contenus reflète la capacité du RN à adapter sa stratégie de communication aux spécificités de TikTok, une plateforme prisée par les jeunes électeurs.

tiktok

Les trois publications les plus visionnées ce mois-ci proviennent du compte Soutien RN.

videos

Dans l’analyse des discussions autour des élections européennes, une tendance majeure se dégage : l’ethos des candidats prime largement sur leur logos.

En effet, ce sont principalement les candidats des listes et leurs partis politiques qui mettent en avant quelques mesures de leurs programmes, souvent relayées par les médias, ou qui soulignent l’importance du vote et appellent à une mobilisation démocratique. En revanche, les publications des utilisateurs et des militants se concentrent davantage sur l’ethos des candidats. Cette tendance est particulièrement observable dans le cas du Rassemblement National, où Jordan Bardella est mis en avant pour sa rhétorique. À noter que ses opposants lui reprochent de nombreuses similitudes avec Emmanuel Macron lors des débats, que ce soit dans son comportement, ses expressions ou encore ses attaques, notamment envers Valérie Hayer.

Bandeau whatsup