Expertise
Bicentenaire Napoléon : la bataille des mémoires vue de Twitter

Thierry Herrant
Consultant - Enseignant en communication publique à Sciences Po Paris

@thierryherrant

Nous accueillons cette semaine, sur le blog de Visibrain, Thierry Herrant, consultant et enseignant en communication publique à Sciences Po Paris, afin de revenir sur le bicentenaire de Napoléon, qui a eu lieu le 5 mai dernier. L’occasion de décrypter, d’un point de vue extérieur, les différentes facettes de l’hommage qui lui a été fait en ligne.

On dit souvent que les Français ont deux passions : l’Histoire et la politique. Avec le bicentenaire de la mort de Napoléon, on peut dire qu’ils sont comblés doublement. Figure historique complexe et personnalité politique controversée, Napoléon demeure un personnage mythique de l’Histoire de France.

Ce mythe Napoléon n’est pas nouveau. Il a d’ailleurs été largement construit par Napoléon lui-même. S’il y a en effet une bataille que celui-ci n’a pas manqué de livrer jusqu’à la fin de sa vie, c’est bien celle de son image. En précurseur de la propagande moderne, Napoléon a tout mis en œuvre pour créer sa propre légende : tableaux flamboyants, communiqués militaires, journaux…

Au fil du temps, le mythe Napoléon a évolué, s’est transformé. Selon les époques, émergent en miroir des facettes différentes de Napoléon et de sa légende. Car commémorer, c’est d’abord parler de nous. Ainsi, en 1969, le discours tout en éloges de Georges Pompidou pour le bicentenaire de sa naissance doit être replacé dans le contexte des Trente glorieuses, à un moment où la France se veut rayonnante, voire conquérante. Aujourd’hui, alors que notre époque est plus antagonique et critique, notamment en matière mémorielle, que retient-on du cru Napoléon 2021 ? Les clivages politiques actuels ont-ils un impact sur nos représentations ? Twitter constitue un bon poste d’observation pour analyser ce qui s’apparente de bien des manières à une bataille idéologique des mémoires.

Napoléon sur Twitter : bilan chiffré

Il faut tout d’abord souligner un engouement bien réel pour cette commémoration. Quelques 180 000 tweets entre le 4 et le 9 mai 2021 émanant de près 70 000 utilisateurs uniques.

timeline globale napoleon

Plus 2000 articles de presse ont été édités en ligne. Le pic de production de contenus a évidemment lieu le 5 mai, jour de la commémoration (105k tweets).

revue de presse napoleon

Entre hommages et critiques la commémoration de Napoléon est plus que clivante sur Twitter

Les contenus et les expressions produits sur Twitter montrent que cette commémoration ne constitue pas un moment de rassemblement autour de la mémoire de cette grande figure de l’histoire de France, mais bien contraire un moment de polarisation supplémentaire du débat public : d’un côté des tweets d’hommage qui célèbrent avec ferveur le personnage (en violet), de l’autre des messages très critiques qui dénoncent plusieurs facettes de l’action napoléonienne (en rouge), facettes plutôt peu controversées lors de célébrations précédentes.

nuage expressions napoleon Nuage des expressions les plus relayées sur le bicentenaire de Napoléon

Bicentenaire de Napoléon sur Twitter : 4 enseignements

Plus précisément, ces éléments permettent de tirer quatre enseignements :

1- Les messages autour de la commémoration reflètent fortement les clivages et les obsessions politiques du moment.

Les messages et les articles de presse les plus partagés célèbrent ou dénoncent. Deux camps bien distincts émergent : on est pour Napoléon sans réserve ou on est contre lui. On célèbre Napoléon le héros, on fustige Napoléon le tyran. Beaucoup de tweets polémiques, voire de polémiques sur les polémiques dans une spirale sans fin dont Twitter et les chaînes d’information en continu ont le secret.

Les contenus tentant une approche factuelle, plus narrative et équilibrée sur l’œuvre napoléonienne – émanant en général de comptes institutionnels, journalistes spécialisés, experts… - sont bien moins relayés. Pour synthétiser les parties qui s’affrontent, la célébration inconditionnelle est principalement portée par le côté droit de l’échiquier politique, la dénonciation brute ou le silence par le côté gauche.

Ainsi, dans le Top 100 des tweets les plus partagés, 52 sont des tweets d’éloge essentiellement émis par des personnalités et sympathisants de droite et d’extrême-droite, 24 sont des tweets critiques et de rejet, issus principalement de politiques de gauche et d’extrême-gauche, 13 sont des tweets factuels produits par des comptes institutionnels, des médias ou des experts et relativement moins partagés.

Exemples de messages pédagogiques qui émergent peu sur Twitter

2- Les personnalités politiques de droite et d’extrême-droite se sont de fait très majoritairement mobilisées pour cette commémoration Napoléonienne

Ce sont elles qui sont les plus présentes sur Twitter et de loin les plus partagées. Pour beaucoup, Napoléon représente un personnage sacré de l’Histoire de France et du roman national. On retrouve ici les thèmes de la figure du chef, du génie français, de la nation, de la grandeur de la France, du progrès des institutions. Les historiens se sont à diverses reprises interrogés afin de savoir si Napoléon et son œuvre étaient de gauche ou de droite. En 2021, si l’on observe les contenus diffusés sur Twitter, il ne semble guère y avoir de doute sur quel camp a choisi d’endosser l’héritage de Napoléon et le mythe qui va avec. Ce dernier s’affirme plus que jamais comme une figure forte de l’imaginaire de droite et d’extrême-droite.

On notera d’ailleurs qu’en ce début de course à la présidentielle 2022, seuls les (potentiels) candidats de droite postent sur le sujet (à l’exception d’Arnaud Montebourg, pour qui la nation constitue une thématique stratégique). (voir tweets)

Napoléon figure de droite donc, délaissée par la gauche socialiste et les Verts qui restent en dehors de la commémoration (absence de tweets commémoratifs le 5 mai de la plupart des leaders) ou se montrent très critiques. La France Insoumise, ne souhaitant pas s’associer à l’événement, a choisi de célébrer la naissance de Karl Marx et des Etats généraux.

Top 10 des tweets les plus partagés sur le bicentenaire de Napoléon

top tweets napoleon top tweets napoleon

Tweets des (possibles) candidats à la présidentielle, Napoléon et le thème de la nation

3- Ce bicentenaire le confirme : l’époque est à la désacralisation des grandes figures de l’Histoire et de leur légende

Ceci est une bonne chose, tant que l’on ne tombe pas dans le déboulonnage. Napoléon ne déroge pas à la règle. En 2021, la lecture critique est vive (expressions en rouge dans le nuage des expressions ci-dessus). Les contenus produits montrent qu’elle s’organise à travers différents prismes portés par une partie de la gauche, qui agitent régulièrement aujourd’hui le débat politique : le pouvoir au peuple, la lutte contre toutes les discriminations et les inégalités, la défense des minorités. On retrouve donc naturellement les thèmes de l’esclavage, l’Empire comme régime autoritaire, Napoléon fossoyeur de la Révolution, dictateur et despote intransigeant, les millions de morts… Autre prisme : la déconstruction des progrès attribués traditionnellement à Napoléon. Le tweet le plus partagé de cette commémoration est un thread critiquant ou remettant en question plusieurs créations napoléoniennes.

On trouve aussi, exception notable, une approche plus positive sous l’angle de la défense des minorités, avec un papier de Tétu « Napoléon empereur gay friendly ? », qui sera le deuxième article le plus partagé de cette commémoration.

article tetu napoleon

Le sujet du rétablissement de l’esclavage par Napoléon constitue et de loin le thème critique le plus partagé. Cette dénonciation est présente tout au long de la commémoration, mais elle monte fortement en puissance suite à la publication d’un article dans l’Opinion qui sera d’ailleurs l’article le plus partagé au cours de la période (567 RT)

Top 10 des tweets les plus partagés sur la thématique de l’esclavage

tweets napoleon et esclavage tweets napoleon et esclavage

4- Dans ce contexte fortement polarisé et souvent marqué par la controverse, les comptes institutionnels ont du mal à émerger

Avec néanmoins quelques belles exceptions, qu’il convient de signaler.

Ce décryptage vous a plu ? Inscrivez-vous à WHATSUP, notre newsletter mensuelle, pour en découvrir d'autres !

Ce champ n'est pas valide
Merci ! Nous vous contacterons dans les plus brefs délais.