NEW - Étude cosmétique & réseaux sociaux : tendances 2024

Jeux Olympiques
Paris 2024 sur les réseaux sociaux : la flamme bientôt plus forte que les polémiques ?

Jean-Noël Buisson
Responsable du Service Veille & Analyse de l’agence Image 7

@jnbuisson

À moins de 100 jours des JO, Image 7 (cabinet de conseil en communication) et Visibrain (outil de social listening) lancent le baromètre des Jeux Olympiques et paralympiques de Paris 2024 vus des réseaux sociaux.

Objectif : suivre les grandes tendances des conversations en ligne sur les différentes plateformes et leur évolution, avant et pendant la compétition. Quels sont les sujets qui engagent le plus les internautes ? Quels contenus performent ? Sur quels réseaux sociaux ? Quelles sont les personnalités les plus visibles ? Autant de questions auxquelles ce baromètre mensuel Image 7 / Visibrain tentera de répondre, jusqu’à la grande fête de Paris 2024 !

À retenir en avril des discussions autour des Jeux Olympiques sur les réseaux sociaux

Depuis son allumage à Olympie et son départ à bord du trois-mâts le “Belem”, la flamme olympique a été au cœur des échanges sur les réseaux sociaux en avril.

Une dynamique qui devrait s’amplifier avec son arrivée le 8 mai à Marseille, et pourrait prendre le pas sur les polémiques récentes (eau de la Seine, Aya Nakamura, zones de restrictions, etc.).

Au total, on compte près de 3 millions de mentions des JO de Paris sur les réseaux sociaux en avril, deux fois moins que pour Tokyo en 2021 sur la même période, mais plus que Rio en 2016. TikTok et Instagram sont les réseaux où les internautes interagissent le plus au sujet des Jeux, loin devant les autres plateformes.

Le départ de la flamme : le sujet le plus commenté sur X en avril 2024

Sans surprise, l’allumage de la flamme et son départ d’Olympie a généré un pic de conversations sur les réseaux sociaux le 16 avril, particulièrement sur X, où la présence de Laure Manaudou comme relayeuse a été largement commentée.

Samedi 27 avril, le départ du “Belem” vers Marseille a aussi été largement relayé. Au total, on compte 85 000 mentions de la flamme sur X au cours du mois écoulé.

sujets

Parmi les autres sujets d’attention des internautes : la cérémonie d’ouverture et les questions de sécurité qui l’entourent (menace terroriste, entre autres) figurent en haut du classement, devant la qualité de l’eau de la Seine, très préoccupante aux yeux des internautes, qui sont nombreux à la tourner en dérision à l’occasion de la crue récente du fleuve.

On notera aussi la persistance de la polémique concernant la participation d’Aya Nakamura aux célébrations, ou encore celle de l’influenceur Baptiste Moirot, qui ne participera finalement pas au relais de la flamme en raison d’accusations d’agressions sexuelles présumées.

Les zones de restrictions et la problématique des transports transparaissent aussi dans les échanges sur X, avec, en corollaire mais dans une moindre mesure, l’inquiétude quant aux possibles grèves, notamment à la SNCF. Dans un registre plus léger, la chute du plongeur Alexis Jandard lors de l’inauguration de la piscine olympique en début de mois a aussi beaucoup fait réagir.

Près de 3 millions de posts en avril : Paris 2024 moins visible que Tokyo 2020, mais plus que Rio 2016 à la même période

À moins de 100 jours des jeux, grâce à la data agrégée par Visibrain, nous avons pu mesurer le volume de conversations en amont de la compétition. En avril 2024, les JO de Paris ont généré 2.8 millions de posts, toutes plateformes confondues. C’est moins que pour Tokyo (6.5 millions), mais plus que Rio 2016 à la même période (2 millions).

Le différentiel avec Tokyo s’explique principalement par le contexte COVID toujours très marqué au printemps 2021 (pour rappel, les JO avaient été décalés d’un an), une période au cours de laquelle une grande partie du monde luttait encore contre la pandémie, faisant de Tokyo 2020 une édition hors norme… À l’époque, se posait même la question du maintien des Jeux de Tokyo ou de la présence du public dans les tribunes, et les échanges étaient alors particulièrement intenses sur les réseaux sociaux.

D’autres hypothèses peuvent expliquer cet écart :

  • Le Japon est le 2ème pays le plus présent sur X, avec près de 68 millions d’utilisateurs, derrière les États-Unis (95.4 millions) et est par ailleurs l’un des pays les plus connectés au monde (source : worldpopulationreview.com)

  • Selon Statista, le nombre d’utilisateurs de X/Twitter recule depuis 2022, passant de 368.4 millions d’utilisateurs à 335.7 millions aujourd’hui : moins d’utilisateurs, donc potentiellement moins de conversations en 2024 qu’en 2021

  • L’”ère COVID”, dont on sait aujourd’hui qu’elle correspondait à une utilisation massive des réseaux sociaux, était sans doute plus propice aux conversations en ligne en amont des jeux de Tokyo

  • Depuis 2021, la visibilité des contenus d’actualité sur les réseaux sociaux est en net recul, ce qui peut avoir pour effet de réduire les mentions des JO de Paris comparées à celles de Tokyo

  • Guerre en Ukraine, conflit au Proche-Orient, tensions géopolitiques croissantes, IA : l’agenda médiatique est bien plus chargé aujourd’hui qu’en 2021, ce qui peut aussi expliquer une attention quelque peu diluée pour les Jeux de Paris sur les réseaux sociaux

TikTok et Instagram : les réseaux sociaux qui engagent le plus sur les Jeux Olympiques 2024

Autre enseignement de cette première édition du baromètre Image 7 / Visibrain : c’est sur TikTok et Instagram que les internautes interagissent le plus avec les contenus concernant les JO de Paris.

La puissance de ces deux plateformes se confirme : avec environ 20 millions d’interactions chacune, elles sont au coude-à-coude, et dépassent de loin leurs concurrentes sur ce critère de l’engagement :

engagement

Sur TikTok, la politique s’invite (aussi) aux JO de Paris

Partagé par le compte de la « patriosphère » france.avenir, la séquence extraite d’un discours du ministre italien des affaires étrangères au sujet de la croix du dôme des Invalides est le contenu francophone qui fait le plus réagir sur TikTok en avril au sujet des JO. À l’approche des élections européennes, l’écho de cette vidéo renforce le constat d’une activité importante des communautés militantes sur TikTok autour des JO, pour tenter d’en faire un enjeu politique.

@france.avenir7 Vous pensez qu’il a raison ?? 🇫🇷🇮🇹🇪🇺#france #rn #droite #jo2024 #paris ♬ Time by hans zimmer slowed - Octive down

Le Monde revient sur les « promesses non tenues » des Jeux Olympiques 2024

Si l’on se concentre cette fois sur le nombre de vues, c’est la vidéo postée par Le Monde établissant un bilan des « promesses non tenues » de Paris 2024 qui arrive en tête sur TikTok en France en avril. Au total : on compte plus de 4.5 millions de vues et près de 300.000 interactions sur cette publication, un score très élevé.

@lemondefr Entre le dossier de candidature de la ville de Paris en 2016 et la réalité à quelques mois des jeux olympiques, les difficultés d’organisation ont mené à plusieurs renoncements d’envergure. @marionhuysman ; graphisme : Felix Pommier #sinformersurtiktok #Paris2024 #RoadToParis ♬ son original - Le Monde

Une polémique sur les tenues des athlètes féminines américaines

Elle a suscité l’indignation de très nombreux internautes : la tenue des athlètes présentée par Nike serait beaucoup trop échancrée. Certaines vidéos TikTok sur ce sujet ont généré des centaines de milliers de likes. La marque a répondu à ces critiques dans un communiqué envoyé à la presse en précisant que plusieurs autres options seront offertes aux athlètes, y compris la possibilité d’ajouter un short à la tenue.

@keekeeontherun At first I thought this was a joke when I saw that this was one of the Team USA women’s track and field kit options for the Olympic Games in Paris…@Runner Girl I know you already have your London running outfit picked out but maybe this can be a back up? #greenscreen #usatrackandfield #teamusa #womensrunning #olympics #paris #runtok #runnerscommunity #nike #wth ♬ original sound - Keelin

Autre sujet qui explique le fort engagement sur TikTok et Instagram, le basket et la « dreamteam » USA 2024 mise en avant dans plusieurs contenus à succès, sur des plateformes où le sport et la NBA sont des carrefours majeurs d’audience.

@nba2k_editss There is no chance to beat this team 🤷🏻‍♂️🔥 #nba #nbaedits #nba2k #olympicgames #fyp #fypシ #viral ♬ CRAZY BRAZIL - Slowed + Reverb - DYGO & MC BN

Sur Instagram, l’Indonésie presque qualifiée célèbre sa victoire sur la Corée du Sud

L’équipe nationale Indonésienne des moins de 23 ans est sur le point de s’assurer une place aux JO de Paris 2024 après que l’équipe se soit qualifiée pour les demi-finales de la Coupe d’Asie des moins de 23 ans, qui sert également de tournoi de qualification pour les Jeux. Le compte Instagram officiel du président de la République d’Indonésie Joko Widodo récolte plus d’1.2 million de likes avec ce post :

Toujours sur Instagram, mais cette fois en France, la vidéo de Brut annonçant la participation de Baptiste Moirot au parcours de la flamme (finalement annulée car il est mis en cause dans des affaires de harcèlement sexuel présumé) recueille plus de 136 000 likes.

De son côté Gossiproomoff, récolte 125 000 likes pour sa vidéo consacrée à Ludovic, l’éboueur star de TikTok, qui, lui, portera bien la flamme olympique.

Le chocolatier Amaury Guichon cartonne sur les réseaux sociaux

Parmi les posts les plus likés du mois d’avril, on retrouve une vidéo du chocolatier franco-suisse Amaury Guichon, qui construit une Tour Eiffel en chocolat aux couleurs de Paris 2024. Un véritable carton pour ce contenu crossposté sur plusieurs plateformes (TikTok , Instagram, Facebook, YouTube), pour un total de plus de 5 millions de vues et plus d’1 million d’engagements cumulés !

@amauryguichon I’ve been dreaming of the moment where I could craft the Eiffel Tower out of chocolate. Officially partnering with @Olympics gave me the perfect opportunity to make my dream come true! Almost 100 days to go until the opening ceremony in Paris! #amauryguichon #chocolate #Paris2024 #olympicshospitality ♬ Le Monde - From Talk to Me - Richard Carter

Sur X, la joie des nigérianes qualifiées pour les JO de Paris

La qualification de l’équipe féminine du Nigéria, célébrée par l’homme politique et candidat à l’élection présidentielle 2023 Peter Obi recueille plus de 150 000 vues sur la plateforme.

… Et des inquiétudes sur la sécurité des Jeux Olympiques

Parmi les tweets les plus visibles en avril, les préoccupations sécuritaires émergent, notamment via les comptes CerfiaFR et AlertesInfos, qui évoquent la perte d’un ordinateur contenant des données sensibles, ou encore la pénurie d’agents de sécurité à l’approche des Jeux.

Sur YouTube, la qualité de la Seine en question

Publiée en début de mois la vidéo du Parisien évoquant des « résultats alarmants » pour la qualité de l’eau de la Seine est la plus vue du mois sur Youtube en français :

Autre vidéo virale, cette fois en anglais, celle du gymnaste et créateur de contenu américain Ian Gunther, qui tente dans cette vidéo d’effectuer 5 rotations d’affilée. Y parviendra-t-il ? Réponse dans cette vidéo, vue plus de 500 000 fois en avril :

youtube

Sur Facebook, la RTBF fait renaître Piaf… face à Éric Zemmour

Le sketch diffusé dans l’émission « Le Grand Cactus » sur de la télévision belge réalise près d’un million de vues sur Facebook. On y voit une Edith Piaf gouailleuse étriller un faux Eric Zemmour à la suite de ses propos sur la chanteuse Aya Nakamura. Fou rire garanti :

Sur LinkedIn, Laure Manaudou célébrée par le média en ligne Sportricolore

Avec plus de 16 000 réactions, le post de Sportricolore salue la « légende » Laure Manaudou à l’occasion du départ du relais de la flamme, à Olympie.

C’est plus que la publication du Comité Olympique, qui réunit 12 163 réactions sur la plateforme, en faisant le contenu international le plus engageant du mois.

linkedin

Paris 2024 : classement des influenceurs sur Instagram

Voici le top des personnalités ou créateurs de contenus qui ont le plus engagé sur Instagram en avril. La thématique food (Amaury guichon, Juan Arbelaez) est au rendez-vous, et l’impact de Crazy Sally ou Marine Lorphelin ne se dément pas, y compris autour de Paris 2024.

instagram

La revue de presse des JO de Paris 2024

Les articles en ligne les plus partagés en avril traduisent la tonalité critique d’une partie des médias en amont des jeux, et la tentation d’un Paris 2024 “bashing” chez les internautes. Parmi les sujets ayant recueilli le plus d’écho en ligne sur le mois écoulé : les grèves, les logements étudiants réquisitionnés, ou encore le coût des Jeux. Ces thématiques évolueront sans doute en mai, avec la suite du relais de la flamme olympique qui va parcourir la France jusqu’au 26 juillet.

presse

Rendez-vous en juin pour notre prochain baromètre Image 7 / Visibrain des JO de Paris 2024, vu des réseaux sociaux !

Bandeau whatsup