Expertise
Déterminer la nature et la gravité d'une Fake News

Maïlys Mas-Garrido
Responsable communication

@M_Masga

Il y a quelques jours, Heiderich et Visibrain dévoilaient les résultats de leur étude sur les Fake News en 2019. Dans cette étude, ils proposent une classification détaillée des différentes typologies de Fake News, afin de mieux comprendre leur intensité.

Nous vous la dévoilons, ici, dans cet article. Explications.

Classification des Fake News par Heiderich & Visibrain

Dans l’objectif de détecter et de combattre les Fake News, Visibrain et Heiderich proposent de classer les Fake News selon deux facteurs : la méthode et l’intention qui conduit à la création d’une Fake News.

Classification Heiderich-Visibrain des Fake News

La méthode de fabrication de la Fake News

L'imitation des codes est le facteur déterminant la vraisemblance et la viralité d'une Fake News

La question, ici, est de savoir si nous faisons face à : des faits erronés, des faits truqués ou bien à une imitation des codes ?

Il est devenu de plus en plus simple, grâce à la technologie, de tromper un public. Du faux communiqué de presse, à la campagne de communication montée de toute pièce, en passant par les DeepFake, l’imitation des codes est un facteur déterminant le fait de croire ou non à une Fake News et ainsi de la rendre virale.

L’intention de la Fake News

Une Fake News dont l'intention est idéologique est plus dangereuse pour une marque, puisqu'elle remet en cause ses valeurs et impacte directement son image

Pour comprendre l’intention d’une Fake News, il est important de se demander si sont but premier est : Ludique ? Satirique ? Ou bien est-il idéologique (qui a pour but de nuire) ?

L’intention idéologique est la plus redoutable pour une marque, puisqu’elle porte atteinte au couple image-réputation de l’organisation. Ces Fake News sont destinées à tromper, à nuire et à provoquer une réaction. Elles jouent de croyances, souvent mêlées à des émotions négatives (indignation, peur, colère) et profitent d’un contexte défavorable pour leurs cibles.

Ces deux variables fonctionnent de pair pour déterminer si une Fake News sera grave et virale

L’intention donnée à une Fake News définit son degré de gravité tandis que la méthode de fabrication lui confère toute sa vraisemblance et facilite sa propagation.

Téléchargez notre Livre Blanc pour retrouver nos conseils pour éviter au mieux les crises liées à la désinformation

Ce champ n'est pas valide
Ce champ n'est pas valide
Ce champ n'est pas valide
Merci ! Votre téléchargement va commencer.