Expresso News : le service gratuit de Visibrain pour recevoir le top de l'info trié par les réseaux sociaux

S'inscrire

La campagne de l’ECS #cestcomme 3 570 tweets

26 Novembre 2014
Publié dans Décryptages

Depuis le 18 novembre, de mystérieuses affiches agrémentées du hashtag #cestcomme envahissent Paris, Marseille et Toulouse. Ce 25 novembre, l’ECS, Ecole de communication de MediaSchool Group révèle être à l’origine de cette campagne de communication.

Après le succès de la campagne #pasque de Citadium, une nouvelle campagne basée sur un hashtag mélange street marketing et promotion digitale, le tout par et pour les étudiants.

Quelle résonance pour #Cestcomme sur Twitter, géniteur de l’utilisation des hashtags sur les réseaux sociaux et dans la communication ?

Le teasing résiste quand la révélation vainc

Le 18 novembre, la phase de teasing est lancée dans les rues et sur Twitter via le hashtag #Cestcomme. Enfin le 17 novembre à 10h25 très précisément, @RomainJeunot lance le premier tweet contenant le hashtag.

1er tweet de la campagne c'est comme de l'ECS

Ensuite, le teasing survit tant bien que mal sur Twitter jusqu’au 24 novembre.

Timeline de la période de teasing de l'opération cest comme

Entre le 18 et le 24 novembre, environ 140 tweets en moyenne sont émis par jour avec le hashtag #Cestcomme, essentiellement poussés par @nicobermond et @RomainJeunot les deux utilisateurs les plus actifs.

Les utilisateurs les plus actifs durant le teasing de l'opération c'est comme

La campagne prend un véritable tournant sur Twitter lorsque son initiateur est révélé. En effet, en 7 jours de teasing 880 tweets ont été publiés alors que sur la seule journée du 25 novembre 2 469 tweets ont fait état de #Cestcomme.

Timeline générale des tweets de l'opération c'est comme

La parole de l’annonceur est alors libérée. Le top 5 des utilisateurs les plus influents (qui ont été retweetés le plus de fois) sur la journée du 25 novembre est en effet trusté par des comptes offiiciels ou d’élèves de l’ECS.

Utilisateurs les plus retweetés après le 25 novembre

#Cestcomme une campagne virale

Le terme « campagne virale » s’impose parmi les expressions les plus partagées sur Twitter.

Les expressions les plus tweetées sur l'opération c'est comme de l'ECS

La viralité de la campagne peut être jugée de différentes manières. Outre le nombre de tweets publiés, la qualité des utilisateurs qui relaient le message est un bon indicateur. Sur la campagne #Cestcomme, 54,2% des users qui ont tweeté ou retweeté possèdent des audiences très fortes (plus de 5000 followers), fortes (1000 -1500 followers) et moyennes (250 – 1000 followers).

Répartition des utilisateurs qui ont tweeté sur l'opération c'est comme en fonction de leur audience en nombre de followers

Un pourcentage notamment dû au fait que des médias réputés ont repris le sujet.

Noms de domaine les plus partagés de l'opération c'est comme

Le tweet de Stratégies est le plus partagé de la campagne jusqu’à présent. Même si en zoomant sur ce tweets nous pouvons constater qu’il est essentiellement retweeté par des utilisateurs ayant une faible ou très faible audience.

Top tweet de c'est comme

Le top des audience des utilisateurs qui ont retweeté le tweet de stratégies

#Cestcomme une campagne de filles ?

La com’ une affaire de filles ? Elles sont en tout cas à l’origine de 60% des tweets émis sur le hashtag #cestcomme. Ce qui équivaut plus ou moins au pourcentage sur une campagne féministe comme #Heforshe.

Répartition des sexes des utilisateurs


Sur le même registre que #pasque de Citadium, un annonceur mystère lance une campagne en deux phases autour du hashtag #Cestcomme. Les deux phases jouissent d’un succès inégal : si teasing a du mal à prendre sur Twitter, la révélation de l’ECS comme initiateur de la campagne donne un second souffle à une campagne jeune et moderne qui devient alors virale.


Intéressé par cette étude ?

Découvrez de nouvelles études exclusives en laissant votre adresse email :

Ce champ n'est pas valide

Merci ! Nous vous contacterons dans les plus brefs délais.

Publié dans Décryptages