Nouveau : veillez Facebook avec Visibrain !

Badbuzz
Le pouvoir des réseaux sociaux face au harcèlement : explications avec le cas de la "ligue du lol"

Maïlys Mas-Garrido
Responsable communication

@M_Masga

Février 2019, marque un nouveau tournant en matière de lutte contre la discrimination. Après #Balancetonporc et #Metoo qui ont donné la parole aux femmes victimes de violences sexuelles, #Liguedulol délie les langues sur la discrimination en général.

Depuis quelques années, les réseaux sociaux jouent un rôle majeur dans la lutte contre les inégalités. Confirmation de ce constat depuis quelques jours, puisque sur Twitter, Facebook, YouTube ou encore même dans les médias, une puissante mobilisation s’est cristallisée autour d’un hashtag, #liguedulol.

Visibrain, en tant que solution de veille des réseaux sociaux décrypte ce nouveau phénomène de société dont tout le monde parle.

Mobilisation contre la #LigueduLol : phase 1

Il suffit parfois d’un seul tweet pour mettre le feu aux poudres

C’est dans un tweet du 5 février 2019, à 8h52 qu’un journaliste de Slate, lance l’alerte.

Mais à ce moment précis, ni le hashtag #liguedulol ni l’expression “ligue du lol” ne ressort. Ce n’est qu’une heure après, lorsqu’une internaute retweete le précédent message, que la “ligue du lol” est citée pour la première fois.

Ce second tweet va déclencher la bataille menée contre cette ligue qui aurait, à l’époque, eu de nombreux propos blessants, déplacés ou encore sexistes envers plusieurs internautes, ce qui pourrait également être qualifié de cyber-harcèlement.

Les prémices du mouvement Ligue du lol sur les réseaux sociaux

Lorsque l’on observe la courbe de vie du hashtag #Liguedulol et de l’expression homonyme on remarque d’emblée que la mobilisation ne prend pas. Trois jours vont s’écouler entre le premier tweet et le moment où le mouvement va exploser sur les réseaux sociaux. Ce n’est que lorsque des internautes, en l’occurrence ici des femmes, vont prendre la parole et raconter le harcèlement qu’elles ont subi à l’époque, à cause de cette fameuse “Ligue du Lol” et en expliquant les répercutions que cela a pu avoir sur leur personne, que la mobilisation va faire écho sur les réseaux sociaux.

Mobilisation contre la #LigueduLol : phase 2

Raconter son histoire sur Twitter : un puissant levier de mobilisation

Parmi les premiers internautes à oser témoigner sur la #Liguedulol, nous retrouvons ces trois femmes. Elles sont YouTubeuse ou encore journaliste et ont un point en commun : elles ont été victimes de cyber-harcèlement.

Les hommes aussi témoignent sur la “Ligue du lol”

Cette mobilisation pour “faire tomber la Ligue du Lol” touche aussi bien les femmes que les hommes. En effet, plusieurs hommes ont également témoigné, notamment sur Twitter, du harcèlement qu’ils ont subi à l’époque.

Parmi les messages d’hommes qui raconte leur histoire avec la “Ligue du lol” nous retrouvons :

L’engrenage est lancé. La bataille contre la #LigueduLol est actée sur les réseaux sociaux

À partir de là, sur Twitter une avalanche de tweets va être publiée. Messages de soutien, tweets racontant une expérience de cyber-harcèlement, posts Facebook pour expliquer le mouvement, mea culpa de la part des personnes faisant à l’époque partie de cette “ligue du lol”… L’impact est bien réel sur les réseaux sociaux.

En dix jours, 202 710 tweets ont été publiés par 59 507 internautes et près de 2 000 articles de presse en ligne ont commenté le sujet.

Timeline globale Ligue du lol

En comparaison avec l’engouement généré par #Balancetonporc sur une même période de temps, la #Liguedulol a généré deux fois moins de tweets. Cependant le hashtag #Liguedulol a permis de donner une importante visibilité aux problématiques qui régissent les réseaux sociaux en matière de cyber harcèlement. En effet, on remarque que l’expression cyber harcèlement a été nettement plus employée depuis le 5 février sur Twitter jusqu’à atteindre un pic record sur les 20 derniers jours de 5 366 tweets publiés le 11 février 2019.

Timeline cyberharcèlement

Les pages féministes sur Facebook se mobilisent

Sur Facebook, 787 pages ont pris position sur cette ligue, générant ainsi 42 222 interactions (commentaires, likes, réactions, partages…).

Timeline facebook Ligue du lol

Parmi les pages Facebook les plus actives au sujet de la #Liguedulol, c’est-à-dire celles qui ont le plus publié de messages, nous retrouvons principalement des médias tels que France Info, l’Obs ou encore l’Express, mais également des pages féministes, comme la page @FemmesEtFeministes.

Pages facebook les plus actives sur la Ligue du lol

Du côté des pages Facebook les plus influentes, autrement dit celles qui réussissent le mieux à engager les internautes sur leurs publications, nous retrouvons à la première place la page de “Paye Ta Shnek”, une communauté qui donne la parole aux victimes de harcèlement sexiste.

Pages facebook les plus influentes sur la Ligue du lol

C’est d’ailleurs la publication Facebook de la page “Paye Ta Shnek”, qui lève le voile sur qu’est la “Ligue du Lol”, qui est l’une des plus liké sur le réseau social.

Mobilisation contre la #Liguedulol : phase 3

Les médias s’emparent du sujet #Liguedulol

Trois jours après les premiers tweets sur la #Liguedulol, quelques heures avant que la mobilisation ne prenne une telle ampleur, le site d’information Liberation.fr prend la parole dans cet article. C’est le premier média à se pencher sur le sujet. Aujourd’hui cet article est d’ailleurs le plus partagé sur la “ligue du lol”, à en juger par la revue de presse du hashtag et de l’expression “ligue du lol” :

Revue de presse Ligue du lol

Dès lors, on peut vraiment acter le phénomène de crise. Le sujet fait polémique sur les réseaux sociaux, des “coupables” (certains membres de la ligue du lol) sont pointés du doigt et la sphère médiatique reprend le sujet.

Réseaux sociaux et mobilisation : que faut-il retenir ?

Deux choses cruciales à ne pas oublier sur les réseaux sociaux : tout ce qui y est publié est indélébile et l’information y circule plus vite et plus massivement. Il suffit d’une photo, d’un message ou d’une vidéo pour que des centaines de milliers de publications viennent punir, accabler et même demander des comptes à n’importe qui.

Veillez vos sujets sensibles et votre marque sur les réseaux sociaux !

Ce champ n'est pas valide
Merci ! Nous vous contacterons dans les plus brefs délais.