Expresso News : le service gratuit de Visibrain pour recevoir le top de l'info trié par les réseaux sociaux

S'inscrire

Badbuzz Axa : quand la politique éclabousse la réputation d’une entreprise

15 Fevrier 2017
Publié dans Badbuzz

« La politique et les affaires ne font pas bon ménage » est un des 7 enseignements que nous avons tiré de notre grande étude sur les Badbuzz de l’année 2016.

2017 promet d’être politique. C’est pourquoi, les marques vont devoir faire très attention à ne pas se mêler de près ou de loin à la politique. Si tôt dit, si tôt fait, Axa est entrée en zone de turbulences après les révélations de François Fillon.

Un possible conflit d’intérêt est suspecté après que François Fillon, candidat Les Républicains à la présidence de la République, a révélé avoir été payé 200 000 pour des activités de conseils par l’assureur AXA.

Comment cette révélation s’est-elle répandue sur les réseaux sociaux ? Quels éléments ont permis d’alimenter ce buzz ?

Visibrain, plateforme de veille des médias en ligne, retrace l’affaire sur le web.

Axa : dommage collatéral du #PénélopeGate

Depuis le 25 janvier, François Fillon est en pleine crise après que Le Canard Enchainé a révélé que sa femme était employée comme son assistante parlementaire, un emploi supposé fictif. Plus de 1,2 millions de commentaires postés sur Twitter et Facebook à propos de l’affaire « Pénélope Fillon ».

Pour s’expliquer, le candidat des Républicains donne une conférence de presse le 6 février. Des explications compliquées, dans lesquelles il s’enlise en répondant aux questions des journalistes. Les internautes et notamment Florian Philippot, du Front National, commentent directement une sortie de route concernant les liens entre François Fillon et Axa :

Tweets badbuzz axa

Presque par mégarde, Axa se retrouve au cœur d’une grave polémique : 21 000 commentaires postés en 3 jours par plus de 10 000 utilisateurs.

De Castries, PDG d’Axa et Fillon : soupçon de conflit d’intérêt

Les expressions de « fraude » ou « conflit d’intérêts » deviennent les plus utilisées pour parler d’Axa sur les réseaux.

Expressions sur axa pendant le badbuzz

642 articles de presse sont postés. L’un des plus partagés est l’article de Médiapart qui montre un conflit d’intérêt entre la société de conseil de François Fillon et l’assureur.

Presse en ligne sur le badbuzz axa

Des influenceurs impliqués pour mettre de l’huile sur le feu

Malheureusement pour Axa, les liens politiques de ce bad buzz attirent un grand nombre de « gros noms » ou autrement dit de personnes très suivies et/ou très influentes sur les réseaux sociaux. Ce qui envenime davantage la situation.

Des personnalités politiques, comme Yannick Jadot, Marine Le Pen, François Bayrou, Florian Philippot sont très influentes sur ce buzz. Ce qui signifie qu’ils se sont exprimés sur l’affaire Axa et sont parvenus à générer une large mobilisation. Les internautes se sont regroupés pour les retweeter en masse ou partager leurs posts Facebook.

Influenceurs qui ont relayé le badbuzz axa

Face à la crise : Axa fait silence radio sur les réseaux sociaux

L’assureur a décidé d’opter pour la non-réponse sur les réseaux sociaux. En effet, comme visible ci-dessous, 2 tweets sont publiés depuis leur compte @AXA et dérivés le 6 février et le 11 février mais ne font pas du tout référence à la situation :

réponse d'axa pendant le badbuzz


Les relations entre patrons et politiques sont des sujets de crise potentiels. Les équipes dirigeantes des entreprises doivent être sensibilisées à cet état de fait et montrer la plus grande prudence dans leurs liens avec des politiques, surtout pendant cette période électorale. Axa servira peut être d’exemple en ce début d’année.

D’autres infos sur ce badbuzz ?

Ce champ n'est pas valide

Merci ! Nous vous contacterons dans les plus brefs délais.

Publié dans Badbuzz