Expresso News : le service gratuit de Visibrain pour recevoir le top de l'info trié par les réseaux sociaux

S'inscrire

#Interview : Twitter coupe l'accès à son firehose à DataSift

21 Mai 2015
Publié dans Expertise

Il y quelques semaines, Twitter annonçait qu’il ne renouvellerait pas le contrat qui autorisait certaines entreprises, comme NTT Data ou Datasift, à revendre le flux exhaustif de ses données, appelé firehose.

Pour connaître les conséquences de cette décision pour Datasift, ses clients et tout l’écosystème nous avons interrogé Jean-Christophe Gatuingt, co-fondateur de Visibrain.

BM : Qu’est-ce-que cette décision change concrètement pour DataSift ?

JCG : Avec la perte de ce droit de revente DataSift perd une source de revenus et un partenaire majeur, c’est forcément frustrant. En revanche, cette décision n’a rien de surprenant. Elle est la suite logique des choix stratégiques de Twitter. En 2010, pour faire face à la demande Twitter décide d’accorder un droit de revente à Gnip puis un an plus tard à DataSift. Le marché évolue et en 2014 Twitter décide de structurer cette partie de son revenu en rachetant GNIP et donc en ré-internalisant le droit de licence. Avec ce rachat, il n’y avait plus de raisons de laisser le droit de revente à d’autres acteurs.

D’ailleurs, l’avenir de DataSift n’est en rien compromis puisque une grande partie de leur activité réside dans la capacité à faire du traitement de Big Data et pas à revendre simplement des datas. Ils peuvent toujours appliquer leur savoir-faire aux autres réseaux sociaux, aux réseaux d’entreprise et même à Twitter en branchant leur connecteur à Gnip. Leur récent rapprochement avec Facebook montre d’ailleurs qu’ils ont largement de la ressource pour rebondir.

BM : Est-ce-que l’accès aux data brutes de Twitter de manière fiable et exhaustive s’en trouve perturbé ?

JCG : Pas du tout. Twitter a toujours été et est le seul maître de ses données. Datasift n’était qu’un maillon de la chaine, la licence doit toujours s’acheter auprès de Twitter. Une entreprise qui souhaite accéder aux données Twitter brutes peut toujours le faire.

BM : Les clients de DataSift sont-ils lésés ?

JCG : Si les clients de DataSift souhaitent bénéficier de la valeur ajoutée de DataSift ils peuvent conserver leur contrat, et doivent également contractualiser avec Gnip/Twitter pour l’accès aux données brutes. Certaines opérations techniques qui étaient facilitées avec DataSift nécessitent quelques ajustements techniques. DataSift fournit sur son blog les informations nécessaires à cette transition

BM : Et pour Visibrain qu’est-ce-que ça change ?

JCG : Rien. Visibrain n’était pas client de DataSift. Visibrain possède sa propre technologie de traitement du flux Twitter et n’avait donc pas besoin de la valeur ajoutée de DataSift. C’est d’ailleurs pourquoi dès 2011 Visibrain a fait le choix d’acheter les données brutes à GNIP. Rien ne change donc Visibrain a toujours l’accès fiable et exhaustif au flux de tweets et les traite grâce à sa propre technologie.

Intéressé par cette étude ?

Découvrez de nouvelles études exclusives en laissant votre adresse email :

Ce champ n'est pas valide

Merci ! Nous vous contacterons dans les plus brefs délais.

Publié dans Expertise