Expresso News : le service gratuit de Visibrain pour recevoir le top de l'info trié par les réseaux sociaux

S'inscrire

Twitter doit rompre avec l’élitisme

22 Fevrier 2016
Publié dans Expertise

Consentons-le, un certain élitisme règne sur Twitter. Appréhender ce service pour un nouvel utilisateur est un véritable défi. Il faut apprendre à formuler ses idées en 140 caractères.

Percer les mystères de la « mention » et du « hashtag ». Sélectionner scrupuleusement qui suivre et comment, pour être informé sans être pollué. Construire son audience. Ces exigences peuvent décourager les petits nouveaux. Sans compter qu’au-delà de ces barrières, reste le vaste sujet de « l’exposition publique », de la légitimité ressentie à s’exprimer et du potentiel déferlement de haine qui amènent souvent l’utilisateur à garder le silence.

Par ailleurs, ce rituel initiatique est à l’origine de la relation fusionnelle qu’ont les utilisateurs avec Twitter. Il a conduit à faire émerger une élite, un noyau dur d’internautes aguerris, qui maîtrise les codes et produit un contenu à la fois riche et frais. Pourtant, ce modèle montre ses limites car il est incompatible avec une audience de masse. Résultat, la croissance de Twitter est en berne. Pour passer au milliard d’utilisateurs, Twitter doit impérativement faire tomber les barrières. Désormais, une sélection algorithmique présente aux utilisateurs les contenus les plus pertinents. Objectif : limiter le temps investi. Les favoris sont remplacés par des cœurs. Objectif : se rendre plus accessible. Même le dogme des 140 caractères se voit menacé… Objectif : enrichir davantage le contenu présent sur Twitter.

Ces changements ont suscité une levée de bouclier chez les utilisateurs qui les perçoivent comme des menaces pour l’identité du réseau. Pourtant, l’identité de Twitter ne tient ni à la brièveté des messages, ni à sa timeline chronologique. Ce ne sont que des aspects fonctionnels. Ses vraies forces sont à chercher dans sa structure profonde. D’abord, l’asymétrie des relations qui adapte le flux d’informations aux intérêts de chacun et fait de chaque utilisateur un média en puissance. Ensuite, l’aspect public qui permet de propulser son contenu au cœur de chaque actualité. Voilà les deux hélices de l’ADN de Twitter. Une identité tellement ancrée dans les fondements de la plateforme que rien ne peut la menacer.

Ces évolutions peuvent être difficiles à accepter pour des utilisateurs de la première heure qui ont mis du temps et de l’énergie à maîtriser les rouages de Twitter et jouissent désormais d’une position confortable. Pourtant ces-derniers auront tout à y gagner : une audience plus large pour leurs contenus et une plateforme à l’avenir assuré. C’est le prix à payer pour faire passer Twitter à l’échelle supérieure.

S’abonner à la newsletter Visibrain

Restez au courant des tendances Social Media en laissant votre adresse email :

Ce champ n'est pas valide

Merci ! Nous vous contacterons dans les plus brefs délais.

Publié dans Expertise