Clean cosmetics : santé vs. beauté, la révolution s’opère sur le secteur de la cosmétique

Maïlys Mas-Garrido
Chargée de communication

@M_Masga

Depuis plusieurs mois l’industrie de la cosmétique subit d’importantes mutations. Face à de nombreux scandales sur la composition des produits, les marques ont dû trouver de nouvelles manières de produire mais également de communiquer afin de répondre aux attentes grandissantes des consommateurs.
Face à ce constat, Visibrain, plateforme de veille des réseaux sociaux, a analysé les conversations sur ce secteur afin d’en déceler les tendances émergentes. Ce qui a donné lieu à une étude sur le secteur de la beauté en 2018. L’une d’entre elles s’impose comme un moyen efficace pour communiquer tout en étant en adéquation avec la demande : l’avènement de la clean cosmetics.

Décryptage d’une tendance affirmée de la part des consommateurs.

Les consommateurs plébiscitent plus de transparence et de responsabilité de la part des marques de cosmétiques

La demande des consommateurs, en faveur d’une cosmétique écologique, naturelle, respectueuse de leur santé et de l’environnement ne cesse d’augmenter. Cette démarche s’inscrit dans la tendance actuelle : utiliser des produits sains et responsables.
De nombreuses applications qui décryptent les étiquettes des produits de beauté, ont ainsi vu le jour ces derniers mois telles que INCI beauty, Clean beauty, QuelCosmetic…
Sur les réseaux sociaux cela se traduit par l’emploi de différents hashtags qui prônent tous une cosmétique plus responsable : #cleanbeauty (20 000 citations), #greenbeauty (13 000 citations), #crueltyfree (9 000 citations), #vegan (5 000 citations), #organic et #natural (4 000 citations chacun).

Hashtags les plus utilisés en lien avec la clean cosmetics

En termes de volume sur les réseaux sociaux, la clean cosmetics commence à se faire une place. Sur les 4 derniers mois plus de 216 000 messages ont été publiés par 106 257 internautes à ce sujet.

Timeline clean cosmetics

Comment prendre le virage du clean en matière de cosmétique ?

L’IA (Intelligence Artificielle) au service de la transformation des marques

Les modes de consommation en matière de cosmétiques ne cessent d’évoluer. De plus en plus exigeants avec les acteurs du marché, les consommateurs ne manquent pas une occasion de mettre à mal les marques qui ne respecteraient pas leurs engagements.

L’intelligence artificielle s’inscrit comme un moyen efficace, sur lequel investir afin de matcher avec les attentes des consommateurs. L’IA vient ainsi en aide aux acteurs du secteur à 2 niveaux :

  • L’IA comme source de renouveau pour lutter contre l’expérimentation animale
  • L’IA pour une expérience client ultra-personnalisée : transformation de la consommation produit, de la distribution et de la fidélisation client

L’IA pour s’engager dans la lutte contre l’expérimentation animale

En veillant le secteur de la clean cosmetics sur les réseaux sociaux, plusieurs attentes consommateurs émergent. Parmi celles-ci, nous retrouvons une question d’éthique : celle des tests sur les animaux. L’écoute des conversations sur ce secteur dévoile que la lutte contre les expérimentations animales prend part dans bon nombre de discussions, comme le montre le nuage des hashtags les plus utilisés, ci-dessous, avec #stopexpérimentation #expérienceanimale #vegan ou encore #crueltyfree. C’est un sujet qui touche le consommateur et qui peut ainsi servir la stratégie de communication des marques, à condition de bien maîtriser son message.

Hashtags les plus utilisés en lien avec la clean cosmetics, zoom sur #crueltyfree Zoom sur les hashtags les plus cités, en lien avec la clean cosmetics, sur les réseaux sociaux en France.

Hashtags les plus utilisés en lien avec la clean cosmetics, zoom sur #crueltyfree

Zoom sur les hashtags les plus cités, en lien avec la clean cosmetics, sur les réseaux sociaux à l’étranger.

À l’heure de l’innovation technologique, une des tendances qui se dégagent sont les expériences « in silico » (en bleu sur le nuage de hashtags ci-dessus) afin de lutter contre l’expérimentation animale. Cette méthode consiste à réaliser des tests grâce à la modélisation informatique et non plus sur des êtres-vivants. Au départ utilisées à des fins cliniques, ces expérimentations commencent désormais à intégrer le secteur de la beauté.

Face à ce sujet sensible, qui peut déclencher polémiques, bad buzz et autre bashing sur les réseaux sociaux, il est important de véhiculer un message clair. Cette avancée technologique va ainsi servir la stratégie de communication des marques. Ces-dernières pourront s’appuyer dessus afin de véhiculer un message fort, qui prend en totale considération l’opinion du grand public : « nous sommes engagées dans la lutte contre la maltraitance animale ». Mais pour éviter tout déboire il est important de ne pas trop marketer son message, afin de rester dans la transparence avec les consommateurs.

Plus d’infos sur l’IA et le secteur de la cosmétique ? Téléchargez notre étude !

Ce champ n'est pas valide
Merci ! Votre téléchargement va commencer.