Expertise
Le succès du format audio suffira-t-il à propulser Clubhouse ?

Maïlys Mas-Garrido
Directrice marketing

@M_Masga

C’est le petit nouveau de la sphère social media, qui buzze depuis quelques semaines : Clubhouse. Produit 100% Sillicon Valley, né en mars 2020 qui repose sur un format unique : l’audio-live, fait déjà trembler les acteurs de son secteur. Déjà plus de 2 millions d’utilisateurs, des invitations qui valent de l’or, des conférences menées par des intervenants premium tels que Oprah Winfrey ou encore Elon Musk, une interdiction en Chine… En apparence, l’appli de conversations audio a tout pour s’imposer dans l’arène des réseaux sociaux.

Mais alors engouement passager ou véritable tournant dans l’ère digitale ? Clubhouse sera-t-il le nouveau TikTok de 2021 ou la passion retombera-t-elle aussi vite qu’elle n’est montée ?

Décryptage du phénomène autour de la jeune application !

Avant de parler de Clubhouse, nous allons revenir sur le format audio, pour mieux comprendre le succès de l‘application.

2020 : l’audio est en pleine expansion et s’impose déjà comme un format de taille sur le web

« Après la vidéo, serait-ce au tour de l’audio de devenir le format prisé du web ? » Il s’agit là d’une des grandes questions que nous sommes en droit de nous poser face à la démocratisation du podcast, l’émancipation de la recherche vocale et face à la viralité fulgurante de Clubhouse, qui opère une véritable traction sur la scène digitale.

Après deux décennies (2000 à 2020) qui ont vu bons nombres d’évolutions se succéder en matière de communication digitale :

  • Le format « texte », lancé d’abord par Facebook puis Twitter
  • L’image, démocratisée par Instagram
  • La vidéo, popularisée par YouTube puis en version courte par Snapchat et Instagram pour enfin exploser tous les scores avec la génération TikTok
    Serions-nous maintenant entrés dans l’ère audio ?

Le podcast est déjà un format qui attire de plus en plus les internautes. En effet, on note une évolution de +9% de français qui écoutent des podcasts en 2020, selon Mediametrie. Cet engouement grandissant se ressent aussi sur les réseaux sociaux, puisque depuis 2017 le podcast s’insère de plus en plus dans les conversations.

Evolution popularité podcast sur réseaux sociaux

De 2017 à 2020, on compte deux fois plus de publications sur les réseaux sociaux au sujet des podcasts (de 25 millions de posts en 2017 à 52 millions en 2020) preuve d’un intérêt concret pour le format.

Le format audio cartonne de plus en plus, mais ce n’est pas le seul ingrédient de la recette du succès de Clubhouse.

La secret-sauce de Clubhouse : 3 ingrédients phares pour un lancement réussi !

1. Un format innovant qui met la voix à l’honneur et bouscule les codes des réseaux sociaux

À l’inverse de TikTok, qui se voulait rassurant avec ses utilisateurs en reprenant des termes et onglets connus, Clubhouse bouleverse nos habitudes, quitte parfois à y perdre les petits nouveaux du réseau.
Dorénavant place à un réseau social pensé comme l’agenda des conférences susceptibles de vous intéresser (selon vos préférences renseignées lors de la création du profil).

On y retrouve :

  • Un premier onglet « Start a room », où l’on peut débuter une conférence audio
  • Un onglet « upcoming for you », qui répertorie les rooms qui matchent avec vos préférences
  • Un onglet « explore », afin de se connecter à des comptes et trouver de nouveaux sujets de conversation
  • Un onglet « chat », mais attention en audio bien entendu !

Screenshots Clubhouse

2. Un modèle basé sur la sélectivité qui procure un sentiment d’appartenance

Clubhouse a plusieurs cordes à son arc ! Au-delà du format inédit et qui plaît, basé sur la voix, il bénéficie d’un positionnement plutôt select, ce qui ne fait qu’augmenter le désir de vouloir « faire partie du club ». En effet, pour s’inscrire et intégrer Clubhouse il ne suffit pas de remplir un profil, comme c’est le cas sur les autres réseaux sociaux. Pour intégrer Clubhouse il y a deux prérequis : être équipé d’un iPhone et être invité !

Clubhouse c’est l’application où vous pouvez écouter Elon Musk vous parler d’entrepreneuriat, Drake discuter musique, apprendre immobilier avec de véritables investisseurs, découvrir l’univers du code à travers la vision de hackers… Tout ceci en pouvant (si vous avez de la chance) interagir ou participer à leurs rooms. Loin d’un replay Tedx sur YouTube, vous faites désormais partie de la même sphère que vos célébrités favorites.

L’application joue de son image de « club privé » et le revendique haut et fort, c’est ce qui fait qu’aujourd’hui tout le monde se l’arrache. À tel point que certains internautes ont même été prêts à payer pour obtenir un parrainage.

3. Un coup de pouce d’Elon Musk depuis janvier

Clubhouse a été lancée en mars 2020, pourtant ce n’est qu’en décembre que le réseau social commence à faire parler, pour finalement exploser un mois plus tard en janvier 2021. Sur Twitter, on compte plus de 5 millions de posts sur l’application depuis son lancement, dont 66% ont été publiés depuis mi-janvier 2021, soit sur les 30 derniers jours.

Quick Trends Clubhouse

Le buzz a donc éclaté récemment. Le plus haut pic d’activité autour de l’App audio, apparaît le 1er février avec 276 402 tweets publiés en 24 heures, soit une moyenne de 3 tweets par seconde ! Ce pic correspond notamment au premier tweet d’Elon Musk sur le sujet :

Les posts d’Elon Musk qui invitent Kanye West ou le Kremlin à le rejoindre sur Clubhouse, propulsent la jeune application, au point de voir, peu de temps après, des invitations se vendre sur Ebay !

Clubhouse attaque, Twitter contre-attaque

Face à un concept qui séduit et qui continue de prouver sa pertinence, les mastodontes du secteur, notamment Facebook et Twitter préparent déjà la réplique. Et comme Instagram nous l’a démontré, en copiant les Stories de Snapchat et en le détrônant d’une main de maître, la primeur ne fait pas le succès d’un format. En effet, l’assise d’un réseau, son expérience et sa capacité à innover vite et bien sont autant de facteurs qui font que Clubhouse pourrait très vite être relayé au second plan.

En décembre 2020, Twitter annonçait son nouveau produit Spaces un système de chat audio à plusieurs, actuellement en beta privée. Twitter Spaces est un rival de taille pour Clubhouse. En effet, la jeune startup américaine tend à dupliquer le modèle de Twitter : des experts, une diffusion publique, un réseau où l’information circule en temps réel, la possibilité de follow et suivre l’activité de comptes…

Il ne reste plus qu’à voir si Twitter va réussir à faire à Clubhouse ce qu’Instagram a fait à Snapchat il y a quelques années avec les Stories !

Alors, souhaitez-vous intégrer Clubhouse ?

Un format novateur (basé sur l’audio-live) qui fait réagir les géants du social media, un « club » élitiste qui renforce le sentiment d’appartenance et un coup de com’ des ténors de la tech auront permis à l’application de décoller malgré un modèle économique quasi-inexistant. En effet, les volumes de messages autour de Clubhouse ne sont pas les seuls à affoler les compteurs, la valorisation de la startup n’est pas en reste puisqu’elle est aujourd’hui valorisée à plus de 1 milliard de dollars !

Force est de constater que le succès est au rendez-vous, mais le sera-t-il encore longtemps ? L’exclusivité est l’ADN même du réseau, on peut ainsi penser que si l’application continue de se démocratiser elle pourrait finir par être boycottée de ceux sur qui elle a bâti son modèle : les personnalités et célébrités qui animent des rooms et délivrent leur expertise gratuitement. De fait, il n’y aurait plus d’intérêt particulier à être davantage présent sur Clubhouse que sur Twitter Spaces, par exemple.

Reste à savoir si l’engouement va continuer ou retomber aussi vite qu’il n’est monté. Twitter va-t-il tuer dans l’œuf le succès de Clubhouse quand il sortira sa fonctionnalité Spaces ? Affaire à suivre…

Cette expertise vous a plu ? Inscrivez-vous à WHATSUP, la newsletter de Visibrain pour plus de contenus exclusifs !

Ce champ n'est pas valide
Merci ! Nous vous contacterons dans les plus brefs délais.