Nouveau : veillez Facebook avec Visibrain !

Badbuzz
Ford Blanquefort : badbuzz dans l’industrie automobile ? Qu'en pensent les internautes sur Twitter

Maïlys Mas-Garrido
Responsable communication

@M_Masga

Depuis la rentrée 2018, le constructeur automobile Ford est dans la tourmente. En effet, mi-octobre, le groupe américain déclarait qu’il préférait fermer son usine en Gironde plutôt que de la revendre au groupe belge Punch, qui lui avait fait une offre. Plus récemment, le géant de l’automobile a confirmé son refus, déclenchant des dizaines de milliers de messages sur Twitter.
Également la multinationale aurait touché plusieurs millions d’euros d’aides publiques, grâce notamment au CICE (crédit d’impôt compétitivité emploi), ce qui n’a fait qu’accentuer la colère des internautes.

Alors badbuzz ou simple mécontentement passager sur Twitter ? Visibrain, en tant que plateforme de veille sur les réseaux, décrypte ce phénomène.

Ford : très peu de messages publiés sur Twitter mais une sémantique forte

Ford : peu exposé sur les réseaux sociaux comparé à d’autres crises

Depuis le 1er septembre 2018, moins de 25 000 tweets ont été publiés sur l’usine girondine du constructeur automobile.

Timeline badbuzz Ford

Ce qui est relativement faible. Par exemple, c’est 11 fois moins de tweets publiés que lors de la crise Volkswagen, sur le #dieselgate en septembre 2015, qui avait généré près de 290 000 tweets sur une période de temps plus courte.

Timeline badbuzz #Dieselgate

Également, si l’on compare avec d’autres fermetures d’usines, celle de Ford passerait presque inaperçue. En effet, en avril 2017 la fermeture de l’usine Whirlpool à Amiens avait généré près de 350 000 tweets. Même si le contexte politique de l’époque (venues d’Emmanuel Macron et de Marine Le Pen pendant l’élection Présidentielle) avait contribué à la surexposition médiatique de l’usine, on comptait tout de même plus 130 000 tweets rien que sur sa fermeture.

Timeline badbuzz fermeture usine Whirlpool

Ford : des hashtags forts pour qualifier le groupe sur Twitter

Hashtags les plus utilisés pour qualifier l'affaire Ford Blanquefort

Sur Twitter, les internautes ont bien compris le pouvoir que les hashtags peuvent avoir sur les marques. Ici, certes peu de messages sont publiés sur l’affaire, mais quasi tous s’accordent à dire que les décisions prises récemment par le groupe automobile sont scandaleuses. Parmi les hashtags qui commentent l’affaire Ford, nous retrouvons par exemple #hypocrites, #boycottford, #scandale, #balancetaford (qui reprend le préfixe du très célèbre hashtag #balancetonporc) ou encore #fordrendlargent (fortement inspiré du scandale qui toucha François Fillon durant la campagne Présidentielle l’année dernière).

Des Emojis tout aussi explicites que les hashtags, qualifient Ford sur Twitter

Emojis les plus utilisés pour qualifier l'affaire Ford Blanquefort

Top 5 des tweets les plus partagés sur l’affaire Ford Blanquefort

Depuis que Ford a annoncé hier qu’il confirmait son refus de vendre l’usine de Blanquefort et donc sa volonté de la fermer d’ici 2019, les messages ont fusé sur Twitter. Parmi les plus partagés par les internautes nous retrouvons :

Plus d'infos ? Inscrivez-vous à notre newsletter !

Ce champ n'est pas valide
Merci ! Nous vous contacterons dans les plus brefs délais.